Religieux, personnel, gestionnaires du Breuil Bellay

11H2-11H3 -11H9 “14H2-14H16

( Source : Anne et Bernard Faucou
Archives départementales du Maine et Loire )
_______________

• Régisseurs :
 
1589 : Pierre Gigault, sergent royal, est fermier du temporel du prieuré (régisseur du domaine). Guillaume Banchereau, marchand, est également fermier du temporel.
 
1603 : Jean Brière, marchand à Saumur, est fermier du temporel.
 
1748 : le Sieur Perroteau est fermier du temporel.
 
 
• Religieux :
 
1464 : Frère Guillaume Gallop est prieur des « bonshommes de Grammont »
 
1481 : Frère Guillaume Druart est maître administrateur du prieuré.En 1485, il est dit prieur administrateur sous le nom de Drouart. En 1497, il se démet du Breuil-Bellay (probablement de l'économat) en faveur de Jean Briconnet, qui devra désormais en payer les charges et les devoirs.
 
1483 : Etienne Conart (ou Tonard) est prieur.
 
1523 : Adam Briçonnet est prieur commendataire mais il ne réside probablement pas sur place.
 
1566 : Loys de Vallois est prieur de Monnais et du Breuil-Bellay.
 
1589 : Jacques Jousselin, prêtre, « prieur audit prieuré », est évoqué.
 
1615 : Anne de Couasnon est prieur commendataire de Monnays et Breuil-Bellay.
 
1615 -1620 : Mathurin Marciallet est sous-prieur;il deviendra le premier prieur du Breuil-Bellay.
 
1615 : Jean Vaucelles, religieux à Monnais, vient habiter le Breuil-Bellay. 1615 : Louis Giton, religieux à Monnais, vient habiter le Breuil-Bellay.
 
1615 : Charles Courtin, novice, religieux à Monnais, vient habiter le Breuil-Bellay
 
1628 : Frère Jean Rondet est sous-prieur de Monnais. Il en sera prieur en 1632. Par la suite, il sera supérieur, puis, en 1635, prieur du Breuil-Bellay. Il en est toujours prieur en 1641.
 
1634 : Jehan Le Maigre est sous-diacre, religieux et prêtre.
 
1651 : Gilles Yvonnet est dit « seul religieux profex » au Breuil-Bellay.
 
1651 : Frère Honoré Yvonnet est prieur (de Monnais ?). En 1664, on le retrouve supérieur, puis prieur (du Breuil-Bellay ?).
 
1652 : Thomas Huet est religieux.
 
1654 : Jean de Lossendière est prieur de Monnais et du Breuil-Bellay
 
1666 : .Les frères Bernard Moulinier et Joachim des Coutures sont cités.
 
1670 : Isaac de Poyvel de Grandval, conseiller et aumônier du roi, est prieur commendataire de Monnays et son annexe Breuil-Bellay.
 
1670-1686 : Frère Louis Verrier (« humble religieux ») est prieur.
 
1676 : Frère Barthélémy Moulinier est cité.
 
1676 : Antoine Perrière est frère.En 1687, on le retrouve « procureur religieux ».
 
1695 : Charles de Chertemps est prieur commendataire de Monnays et Breuil-Bellay.
 
1701 : Frère Louis de Verré est prieur.
 
1716 : Jacques Moreau est prêtre.En 1770, il sera prieur du Breuil-Bellay.
 
1736-1739 : Antoine Collin est prieur demeurant au Breuil-Bellay. En 1740, il en devient sous-prieur.
 
1751 : Nicolas Bardeau est prieur.
 
1787 : Armand-Jean Lamirault est prêtre. Il sera le dernier occupant religieux du Breuil-Bellay.

Toutefois le prieur dom Amirault, infirme, fut autorisé à rester dans les lieux.

En 1790, il n’y avait plus aucun religieux depuis la mort de dom Amirault

en 1787 :  Saisie comme Bien National, la propriété du Breuil-Bellay fut vendue au sieur Jouquault. Celui-ci ayant émigré, son bien fut confisqué et revendu au sieur Jolly-Verrie.

 
• Personnel :
 
1617 : Clément Phelippon, laboureur, marié à Mathurine Lenoir, est le métayer du Breuil-Bellay mais demeure chez lui à Igné.
 
1730 : Charles Jamin, marié à Jeanne Roux, est métayer à la métairie de la Casse (autre appellation de la métairie du Breuil-Bellay).